0 Articles

Liu Xiaodong est l'héritier contemporain de la tradition chinoise de la peinture réaliste. Ses œuvres clés des années 1990 dépeignent la nouvelle ère de la Chine avec une clarté dramatique, éclairées par une sensibilité pour le cinéma et la photographie que le conservateur Jérôme Sans a appelé « la peinture comme prise de vue ». Depuis le début des années 2000, il a élargi sa pratique à des situations performatives en plein air mises en scène dans des lieux d'importance narrative et même géopolitique, du barrage des Trois Gorges à la frontière américano-mexicaine. Pour son exposition "Hometown Boy" de 2010 à l'UCCA de Pékin, Liu a braqué son objectif sur ses amis d'enfance dans la ville papetière post-industrielle de Jincheng, dans la province du Liaoning, dans une longue méditation sur la mobilité sociale et la transformation personnelle. Pour cette exposition, Liu dépeint les personnes qui ont été les plus proches de lui tout au long de sa vie et de sa carrière. Il commence par un autoportrait majeur, basé sur des photographies pour lesquelles il s'est accroupi sur le site hivernal de la tombe de son père dans son village ancestral de Heitu (Terre noire), à ​​quelques kilomètres de Jincheng. Le travail a été achevé à New York, où il a passé une année vitale au début de sa carrière (1993-94) ainsi que la majeure partie de 2020, mis en quarantaine dans un appartement de Manhattan avec sa femme, l'éminent peintre Yu Hong, et sa fille, nouvelle l'artiste médiatique Liu Wa. D'autres portraits présentent les contemporains créatifs de l'artiste - des inspirations et des interlocuteurs du monde du cinéma et de la littérature - et des proches, dont sa mère, son frère et un ami de la famille. Les peintures sont complétées par des séries d'œuvres plus petites sur papier, des photographies, des journaux, des documents d'archives et, surtout, un nouveau film du réalisateur Yang Bo qui documente le processus et le contexte de leur réalisation. Cette exposition est organisée par le directeur de l'UCCA Philip Tinari et le conservateur de l'UCCA Yan Fang. Une précédente itération de l'exposition a été présentée à UCCA Edge à l'été et à l'automne 2021.

À propos de l'artiste

Liu Xiaodong (né en 1963 à Jincheng, province du Liaoning) vit et travaille à Pékin. Il a étudié la peinture à l'huile à l'Académie centrale des beaux-arts de Pékin, dont il est diplômé en 1988, et où il enseigne désormais en tant que professeur titulaire. Son travail a été présenté dans de grandes expositions personnelles dans des lieux du monde entier, notamment Dallas Contemporary (2020); Louisiana Museum of Art, Humlebæk, Danemark (2019) ; Kunsthalle Düsseldorf et NRW Forum, Allemagne (2018) ; Palais Strozzi-Strozzina, Florence (2016); Today Art Museum, Pékin (2013) ; Kunsthaus Graz, Autriche (2012) ; et UCCA Pékin (2010). Il a participé à des expositions collectives dans des institutions telles que Somerset House, Londres (2020) ; le Musée Solomon R. Guggenheim, New York (2017) ; Fondation Louis Vuitton, Paris (2016) ; Long Museum, Shanghai (2014) ; Musée d'art Shanghai Minsheng, Shanghai (2012); Musée d'art moderne de San Francisco (2008); et Centre Pompidou, Paris (2003). Son travail a également été inclus dans la Biennale de Gwangju (2014) ; Biennale de Venise (1997, 2013) ; Biennale de La Havane (2009); Biennale de Sydney (2006) ; et Biennale de Shanghai (2000).

UCAC

798, n ° 4 rue Jiuxianqiao

Beijing, Chine

www.ucca.org.cn/en/

Pin It sur Pinterest