0 Articles

Le musée Dhondt-Dhaenens, (MDD) a entamé la première phase de rénovation par SVR-ARCHITECTS, qui a débuté en janvier 2021 et durera jusqu'à l'automne 2021. Pendant cette période, le bâtiment du musée est fermé, mais CDEM n'est pas immobile. Depuis la plate-forme 6a à Otegem, l'équipe travaille sur des expositions extra-muros, une nouvelle mission d'artiste pour le jardin du musée, des résidences d'artistes et un meilleur accès du public au Wunderkammer et à la maison Van Wassenhove. Restez à l'écoute via le site Web, la newsletter, Instagram ou Facebook. Cette première phase d'un plan de rénovation plus large a été rendue possible grâce à de nombreux dons généreux d'artistes, de galeries, de donateurs privés et d'entreprises. Des ressources supplémentaires sont nécessaires pour rénover tout le musée et ses environs dans les phases ultérieures. Découvrez comment vous pouvez nous soutenir ici.

Tenez-vous au courant de leur programme ici: website, Newsletter, Instagram en Facebook.

CDEM est situé sur la Lys près du village de Deurle, a été fondé par le couple Jules et Irma Dhondt-Dhaenens. En 1967, ils confient à l'architecte Erik Van Biervliet la réalisation d'un bâtiment moderniste à proximité de leur propre maison. Le musée était destiné à abriter leur collection privée tout en étant un lieu où diverses activités culturelles et artistiques pouvaient être organisées.

Lors de la pose de la première pierre du musée Mme Jules Dhondt-Dhaenens le 19 septembre 1967, une pipe en plomb contenant les statuts du musée à construire a été maçonnée. Ces statuts stipulaient que le musée était destiné à abriter le corps. d'œuvres de la collection de M. et Mme Jules Dhondt Dhaenens et les rendre accessibles au public. Le bâtiment et le terrain qui l'accompagne pourraient également être utilisés pour organiser toutes sortes d'événements qui favoriseraient la culture générale et le bien-être en Flandre.

L'intention du couple était d'émanciper le peuple flamand par des moyens culturels. Jules Dhondt était depuis longtemps l'un des mécènes les plus fidèles du Mouvement flamand sans jamais avoir été politiquement franc. Il a été l'un des fondateurs de la Handelsbank, la première banque flamande. Il a également financé le premier Festival van Vlaanderen à Bruxelles au début des années soixante, qui était alors considéré comme une déclaration provocante des habitants flamands de Bruxelles. Avec le musée, Jules Dhondt espérait élever culturellement le peuple flamand.

Pour le Conseil d'Administration, Jules Dhondt a invité des personnes engagées de diverses tendances politiques, toutes porteuses de la cause flamande. La lutte pour une Flandre culturellement et économiquement indépendante doit être envisagée dans son calendrier correct. C'est un effort pour la liberté et la reconnaissance de la langue et du patrimoine flamands. Le couple considérait le musée comme un générateur culturel pour la région. Alors que l'Association du MHK à Gand et l'ICC à Anvers se concentraient à cette époque sur l'art contemporain international, le Musée Dhondt-Dhaenens souhaitait présenter une plate-forme pour les artistes locaux et flamands.

L'inauguration du site du musée a eu lieu le 30 novembre 1968. Dans son discours, Walther Vanbeselaere, alors conservateur du Musée royal des Beaux-Arts d'Anvers, a donné les conseils suivants aux nombreux visiteurs venus assister à l'ouverture: «Revenez dans ce musée, seul, pendant la journée et de préférence par temps ensoleillé, car ce n'est qu'alors que vous pourrez prendre chaque tableau, animé par la bénédiction de la lumière du jour irremplaçable, plongé dans un espace blanc et en contact vivant avec le précieux paysage de la Lys que vous pouvez, grâce aux fenêtres à fentes verticales, voir toujours présent et admirer de la pièce jusqu'au ciel qui domine, étiré sur l'acte glorieux de ce don comme une bénédiction au-dessus.

Voir la collection en ligne ici

À l'automne 2015, le musée Dhondt-Dhaenens a lancé une programme de résidence à l' Maison Van Wassenhove. Depuis 2018, La résidence Wunderkammer, situé le long de la Lys à proximité du musée, offre également un espace pour les résidents. Les deux résidences visent une activité réflexive dans le cadre d'un projet orienté recherche ou développement.

La résidence aspire au dialogue et à l'échange entre le résident et le musée, son personnel et son entourage. Les idées, les réflexions, les rencontres, les recherches ou les créations à petite échelle qui intensifient et remettent en question nos activités muséales quotidiennes - et vice versa, peuvent apporter une valeur ajoutée évidente au résident.

Un séjour unique dans la Maison Van Wassenhove, en savoir plus ici.

 

Contact


Museumlaan 14, Deurle Sint-Martens-Latem 9831 Belgique.


info@museumdd.be   https://www.museumdd.be/en

Notre carte

Vous pouvez également les retrouver sur notre Carte mondiale de la Fondation.

Pin It sur Pinterest