0 Articles

Avec ses animations en noir et blanc, zgur Kar donne vie à des personnages humains aux prises avec des questions existentielles. Comme tableaux vivants, des corps masculins esquissés semblent piégés à l'intérieur du cadre confiné d'écrans plats géants. Protégés du monde extérieur ou pris au piège, ces géants solitaires se réveillent lentement, entre de longs silences, pour laisser échapper le murmure étouffé de leurs monologues mélancoliques.

Pour un Espace ouvert # 9, sa première exposition personnelle dans un musée français, Özgür Kar présente MACABRE, une installation audiovisuelle conçue comme une pièce de théâtre à deux personnages : un jeune garçon jouant de la clarinette et une allégorie de la mort, inspirée des représentations populaires de la fin du Moyen Âge en Europe. Les deux protagonistes de ce conte populaire imaginaire sont allongés, devant et derrière, presque sans vie, au repos ou peut-être abattus. Quelque part entre musique et texte, Vie et Mort se répondent, dans un étrange dialogue à la fois amusant et sombre. Développé pendant la pandémie mondiale, au cours de 2020, MACABRE est la réponse de l'artiste à l'état troublant et inquiétant de notre monde, qui invite le spectateur à prendre un moment pour réfléchir sur un sujet aujourd'hui omniprésent, et en effet, essentiel à la vie en général : la mort.

Özgür Kar (1992, Turquie) vit et travaille à Amsterdam. Il est diplômé de la Gerrit Rietveld Academie et de la Rijksakademie van Beeldende kunsten (2019-20). Ses récentes expositions personnelles comprennent Drame de stockage, Emalin Gallery, Londres, (2021) ; Macabre, Kunstverein GartenHaus, Vienne (2021); Une décennie de soumission, Edouard Montassut, Paris (2020) ; Exposé, Europarådets plass, Oslo (2019); Un nouveau départ, UKS, Oslo (2019) ; et Enfin tu es en moi, Taylor Macklin, Zurich (2018). Il est représenté par Edouard Montassut à Paris.

Commissariat Ludovic Delalande et Claire Staebler, Open Space est un programme dédié aux expressions artistiques les plus contemporaines. Des artistes nationaux et internationaux sont invités à créer un projet spécifique pour la Fondation Louis Vuitton. Open Space se déroule régulièrement dans différents décors autour du bâtiment de Frank Gehry. Entre 2018 et 2021, ce programme a accueilli des expositions personnelles de Jean-Marie Appriou (1986, France), Matt Copson (1992, Royaume-Uni), Anna Hulacová (1984, République tchèque), Hoël Duret (1988, France), Lauren Halsey (1987, États-Unis), Meriem Bennani (1988, Maroc), Jean Claracq (1991, France), Bianca Bondi (1986, Afrique du Sud).

Fondation Louis Vuitton

Bois de boulogne

8, avenue du Mahatma Gandhi

75116 Paris, France

www.fondationlouisvuitton.fr/fr

Pin It sur Pinterest